COURS DANS LES ECOLES

Le déroulement habituel prévoit un cours initial comprenant entre 6 et 7 leçons d’environ deux heures chacune.
Qui le désire pourra ensuite décider de continuer la formation. Il est expressément demandé à tous les aspirants élèves de mener à terme le cours auquel ils se sont inscrits et ceci explique pourquoi, particulièrement en occident, les maîtres appliquent la méthode progressive des cycles courts de leçons plutôt que des cours semestriels, annuels ou décennaux comme en Orient. 

Contenu des interventions
• brèves explications sur les caractéristiques et sur la signification du bambou dans la peinture sumi-e;
• présentation du matériel de travail: le papier, le pinceau, l’encre de chine, la pierre pour l’encre;
• étude du trait, branches, nœuds et feuilles jusqu’à la composition du bambou complet;
• présentation d’un modèle réalisé par l’enseignant  

Méthodologie
• Le sumi-e est une méthode de peinture basée initialement sur l’apprentissage pratique en contact direct avec le maître, en répétant des modèles peints par celui-ci ou des modèles pris de traités classiques.
• Dans le sumi-e, l’habileté, la perfection technique ou le talent ne sont pas essentiels: tout le monde peut apprendre à condition de suivre l’esprit de l’instructeur et ses indications basées sur l’intuition. C’est plutôt une façon de peindre qui demande constance et désir d’en pénétré l’esprit transmit par l’enseignant à travers son attitude, corps et esprit unifiés.
• La relation entre enseignant et élève est un rapport fondé sur l’échange et l’enrichissement réciproque, dans lequel la relation individuelle reste fondamentale pour surmonter les difficultés que chaque participant rencontre.
• Les élèves travaillent tous ensemble en petits groupes dans une atmosphère calme, silencieuse, harmonieuse et de concentration naturelle. Il n’y a pas de compétition en vue d’un résultat mais seulement un patient travail de répétition où l’on affine la propre sensibilité pour arriver à une caractéristique définie du propre signe expressif et à la fluidité du geste, presque comme si c’était l’émanation naturelle de notre propre corps à produire une fleur, une roche, un bambou.

Equipement nécessaire
• une salle bien éclairée et confortable, si possible peu bruyante avec à disposition une ou deux grandes tables ou bien une table simple pour chaque élève.

 Liste du matériel
• encre diluée
• pinceaux moyens chinois;
• papier de riz pour sujet final (examen);
• rouleaux de papier absorbant ou serviettes de papier;
• verres en plastique;
• papier végétal blanc (papier recyclé)

 Modalités
• Le cours s’adresse à une classe de 25 à 30 personnes maximum.
• La période de réalisation proposée est de cinq à sept rencontres, de deux heures chacune et les horaires seront établis avec les enseignants en fonction des besoins des classes.

Une rencontre gratuite est prévue avec les professeurs et les élèves. Y aura lieu une démonstration pratique et théorique de la peinture sumi-e d’environ une heure.
Le coût total est de € 20,00 par élève pour 7 leçons de 2 heures; le matériel cité ci-dessus est à la charge de l’instructeur.